Napoléon Bonaparte
Bataille du Pont d'Arcole (1796)

 

LA PUISSANCE MILITAIRE ET LA STRATEGIE VISIONNAIRE

 

L'histoire de l'homme est souvent reliée à l'ambition , au courage et à la volonté importante de pouvoir atteindre l'apogée au sein d'un environnement, d'un État ou d'une nation.  Au firmament de l'ambition est la révelation de l'ascension humaine et de sa conviction d'exister avec gloire et prestige. Je propose donc un nouveau thème d'importance à nos chers lecteurs, qui définira une époque historique majeure pour l'histoire francaise , européenne et au sein du prisme de la passion historique mondiale et universelle. L'épopée de Napoléon Buonaparte (1769-1821) originaire de la ville d'Ajaccio en corse, confère une densité mythique à l'histoire de la nation francaise par son audace, son ascension historique, son intelligence de réformes, ses conquêtes militaires... Elle a su faire s'éloigner de facon magistrale et evidente le spectre de la terreur révolutionnaire tout en gardant des acquis importants de la révolution francaise de 1789, qui remplaca l'ancien régime du roi Louis XVI.

 

L'ascension et la stratégie de Napoléon Bonaparte

Comment peut-on expliquer de manière rationelle cette fulgurante ascension de soldat à premier consul puis à Empereur des francais ?

 

L'ancien élève de l'académie militaire de Brienne (pendant 5 ans), studieux et mal aimé par ses camarades va développer une réflexion visionnaire, une capacité exceptionnelle pour les mathématiques, ainsi qu'un sens perfectionniste concernant la stratégie. En sa capacité de grand stratège  il va ensuite s'illustrer historiquement durant la Campagne d'italie ( 1796-1797) avec des victoires mémorables comme Arcole ou encore à Rivoli. La bataille du pont d'Arcole est restée dans la légende napoléonienne pour l'illustration du Leadership de Napoléon. Le géneral sort victorieux de La campagne d'Egypte (1798-1799) , voir notamment la légendaire bataille des Pyramides du 21 juillet 1798 qui l'opposa aux forces mamelouks et cette citation mémorable " Du haut de ces pyramides quarante siècles d'histoire vous contemplent " 

 

 

Napoléon Bonaparte Premier Consul

Lors du Coup d'État du 18 brumaire , le 9 novembre 1799 le géneral Napoléon Bonaparte alors agé de 30 ans met fin définitivement à la révolution francaise et au Directoire ( 1795-1799). Moins de 10 ans après le début de la révolution Francaise du 14 juillet 1789. L'ancien régime etait alors divisé en trois entités : Le clergé, la noblesse et le Tiers Etat. Je rappelle ici de facon claire, le changement de calendrier voulu par les révolutionnaires, effectivement le changement s'est opéré entre le calendrier grégorien et révolutionnaire. Le nouveau régime du consulat avec la nouvelle constitution ratifiée le 13 decembre 1799, est créé plusieurs réformes d'importance historiques sont alors créés durant cette période. Création de la banque de France le 18 janvier 1800, du franc Germinal, réorganisation de la france avec les départements et la nomination de Prefets. Sans oublier bien sur La légion d'honneur, le code Napoléon ou le code civil ( 1804) ainsi que le baccalauréat.

 

 

De premier Consul à Empereur des Francais


Le 2 decembre 1804 Napoléon Bonaparte se fait sacrer Empereur des Francais en la cathédrale Notre - Dame de Paris par le pape Pie VII . L'empire (1804-1815) etant crée cette meme année il devient officiellement Napoléon 1er. Voir notamment à ce sujet le tableau  virtuose du  célèbre peintre  Jacques -Louis David ( 1748-1825) vainqueur du Prix de Rome et chef de file du mouvement du Néo classique. Notons également le sculpteur de l'Empire , Antonio Canova ( 1757-1822 ) et sa capacité pour retranscrire les émotions au coeur du marbre.

 

 

La Bataille d'Austerlitz du 2 decembre 1805, plus grande victoire de Napoléon 1er et synonyme de stratégie et de puissance

 

 

L'armée Française embarquée à Boulogne menaçait l'Angleterre.

Une troisième coalition éclate sur le continent.

Les Français volent de l'océan au Danube.

La Bavière est délivrée, l'armée Autrichienne prisonnière à Ulm

 Napoléon entre dans Vienne, il triomphe à Austerlitz

En moins de cent jours, la coalition est dissoute

 

 

Voici l'inscription de l'arc de Triomphe du Carousel (1808) oeuvre du "style empire" des architectes Charles Percier (1764 -1838) et Pierre Fontaine (1762-1853) qui célèbre la victoire de Napoléon à la bataille d'Austerlitz contre les troupes des empereurs de Russie et d'Autriche. Victoire tactique mythique par excellence. Elle constitue le chef d'oeuvre militaire de la grande armée. Précisons également l'importance militaire des victoires de la grande armée à la Bataille d'Iéna (1806) et la bataille d'Eylau (1807) ou encore à la bataille de Wagram ( juillet 1809).

 

 

 

De la campagne de russie aux cent jours puis à l'exil

A partir de juin 1812 commence l'invasion francaise de la russie impériale et marquera la fin de l'apogée de l'empire napoléonien , la technique de la terre brulée fait rage en russie, cette campagne est perdue et seuls quelques milliers de soldats reussiront à quitter le territoire. Cette défaite historique marque également la célèbre expression de la Bérézina, qui est rappelons le, le nom d'une rivière en Biélorussie infranchissable et qui est le symbole d'un echec très important. Malgré un certain paradoxe, en effet malgré cette déroute , l'armée française remporte la bataille de la Bérézina. En 1813 après la bataille de Leipzig l'empereur Napoléon bonaparte se refugie au chateau de Fontainebleau, après que le Sénat ait voté sa déchéance. Voir également le traité de Fontainebleau, Il est ensuite contrait une première fois a l'exil sur l'ile italienne d'Elbe. Où il est fait souverain de cette île. Ne pouvant pas se contenter de cette fâcheuse imposture, il décide de retourner en France, à l'époque le roi Louis XVIII est au pouvoir.

 

 

La célèbre période des Cent jours marque le retour en france de l'empereur ( il débarque au Golf Juan), ou il affronte la coalition une dernière fois à la légendaire bataille de Waterloo et de sa morne plaine le 18 juin 1815, la défaite pour Napoléon signifie la fin de l'empire et son exil forcé sur L'ile de Saint Hélène, une île austère au centre de l'atlantique et au large du continent africain. Il est gardé par plus de 2000 soldats anglais et deux navires et demeure sous la surveillance particulière du gouverneur Hudson Lowe. Entouré par le général Charles de Motholon et notamment par le comte Emmanuel de Las Cases qui rédige ces mémoires. Il survit peniblement sur cette ile jusqu'au 5 mai 1821.

Le sacre de Napoléon 1er

Tableau de Jacques Louis David (1806-1807)